Guérir par l’oreille

Migraines, problèmes digestifs, fractures… en considérant l’oreille comme un clavier d’ordinateur en relation avec le reste du corps via le cerveau, l’auriculothérapie permet de soigner diverses douleurs en stimulant ses points réflexes. Découverte de cette technique médicale reconnue par l’Organisation mondiale de la santé.

Gros plan sur une oreille.

Si l’oreille sert à entendre, son pavillon est à l’écoute de vos maux. «Aspirine, paracétamol, morphine… les moyens thérapeutiques de la médecine moderne sont souvent limités pour venir à bout de la douleur. L’auriculothérapie est une technique médicale qui va plus loin dans sa prise en charge», commente le docteur Raphaël Nogier, auriculothérapeute, fils du docteur Paul Nogier, médecin lyonnais à l’origine de cette méthode découverte en 1951. Apparentée aux médecines traditionnelles, elle est une sorte d’acupuncture de l’oreille (ou neuro-acupuncture).

Une technique qui met la puce à l’oreille

L’auriculothérapie assimile notre cerceau à un ordinateur dont les pavillons d’oreilles sont les claviers de commande. Les informations du corps (organes et viscères) remontent le long du câble qu’est la moelle épinière et sont intégrées par le cerveau. Puis elles sont représentées sur les pavillons d’oreilles.

«Un tel montage nous permet de commander des stratégies thérapeutiques au cerveau par l’intermédiaire des claviers d’oreilles», note le docteur David Alimi, neurophysiologiste consultant à l’Institut Gustave-Roussy de Paris. Ces informations, recueillies sur les pavillons à l’aide d’appareils électroniques (des microohmmètres), permettent de rechercher des points aux caractéristiques électriques particulières mettant en lumière les parties du corps dysfonctionnant au niveau du cerveau. Ce qui permet d’adapter le traitement.

L’auriculothérapeute pique ensuite ces points avec de petites aiguilles stériles à usage unique (de quelques millimètres à 4 cm) selon un schéma neurologique précis.

Le lobe concentre les zones de la tête ; la partie médiane, celles de l’abdomen, de la cage thoracique et des organes génitaux; le haut de l’oreille, celles de la colonne vertébrale et des membres inférieurs.

Une thérapie anti-douleur

Lorsque le cerveau a enregistré la requête thérapeutique, il envoie une sorte «d’accusé de réception» sur le pavillon de l’oreille, avant de faire circuler les informations en périphérie.
L’auriculothérapeute retire alors les aiguilles ou bien celles-ci tombent d’elles-mêmes selon les besoins des patients au bout de un à trente jours.

Technique essentiellement pratiquée par des médecins et des chirurgiens dentistes (5 000 auriculothérapeutes répertoriés en France), la consultation dure 35 à 40 minutes et coûte entre 65 et 70 euros (remboursés si votre médecin est conventionné).
Elle permet de traiter les douleurs (migraines…), les troubles fonctionnels (diarrhée, constipation…), les conduites addictives (tabac…) et les maladies psychiatriques mineures. «Quand il s’agit de problèmes chroniques, les patients sont vus tous les mois. Et quand il s’agit de problèmes aigus, toutes les semaines», précise le docteur Raphaël Nogier.

Cette technique est également efficace pour soulager les douleurs post-traumatiques (séquelles suite à des chutes, fractures…), post-chimiothérapie et post-radiothérapie, mais aussi l’obésité.

On estime qu’en France, 1 million de personnes se soignent par auriculothérapie .

Contre-indiquée aux femmes enceintes, l’auriculothérapie entraîne peu d’effets secondaires (aggravation transitoire des signes…).

En savoir plus sur l’auriculothérapie, l’acupuncture de l’oreille

Pour se faire soigner  par l’auriculothérapie, envoyer un e-mail à saharaha@guerirautrement.info

dans lequel vous énumérez depuis quand vos douleurs ont commencé, les médicaments et autres que vous avez  pris ,votre âge, votre adresse et numéros de téléphone, vos questions, etc.


Accueil     |     Présentation     |     Dossier     |      Forum     |     Contact
Copyright © Guerirautrement.info - 2012