Ventouses ,Acupuncture et réfléxologie

Pour ceux et celles qui veulent s’initier à la médecine du futur, l’apprendre, la pratiquer lisez les dossiers sur la réflexologie, le shiatsu, l’acupuncture et retourner le questionnaire  en cliquant ici

La technique de la ventouse est une méthode utilisée en complément des aiguilles et des moxas en acupuncture chinoise. Lumière sur le mode d’application de cette méthode en acupuncture.

La technique de la ventouse en acupuncture : principes de la méthode

La technique de la ventouse est une méthode thérapeutique utilisée en orient il y a plus de 1000 ans avant notre ère. La méthode sert à dénouer les blocages énergétiques et par là même permet le regain de vitalité. Depuis l’Antiquité, les occidentaux recourent aux techniques de la ventouse pour le soin des blessures internes. Utilisée dans le cadre de la masso-kinésithérapie, de l’obstétrique et des traitements des infections pulmonaires, la technique de la ventouse est en perpétuelle évolution dans le monde occidental. Actuellement, cette technique est plus connue sous l’appellation de vacuothérapie en Europe.
La technique de la ventouse est largement utilisée dans le domaine de l’acupuncture au cœur de la médecine chinoise. Les ventouses chinoises sont des instruments en verre ou en bambou similaires à de petits vases. Elles peuvent être utilisées seules ou en complément avec des aiguilles d’acupuncture. Le praticien définit lui-même la méthode adaptée au cas de chaque patient. Les ventouses servent à évacuer les énergies négatives accumulées au niveau des zones de blocage. En plus de permettre une bonne circulation de l’énergie, les ventouses aspirent les énergies négatives et optimisent l’action des aiguilles ou de la chaleur utilisées en acupuncture.
Application de la technique de la ventouse en acupuncture
Une séance d’acupuncture par ventouses dure en moyenne une heure. Les ventouses peuvent être utilisées avec de la chaleur ou en complément des aiguilles d’acupuncture. Le praticien stérilise les ventouses et crée le vide dans les récipients. Il brûle du coton, l’introduit dans la ventouse et l’applique immédiatement sur les zones de blocages. La flamme est immédiatement éteinte à cause de la raréfaction d’air et crée de la chaleur à l’intérieur du récipient. En cas d’utilisation d’aiguilles, le praticien place les aiguilles sur les points d’acupuncture avant d’appliquer les ventouses. Le praticien retire les ventouses lorsque les zones traitées prennent une coloration bleue ou violacée.


La technique des ventouses permet une stimulation progressive des blocages énergétiques en acupuncture chinoise. En plus de permettre une bonne circulation de l’énergie, elle fluidifie la circulation sanguine et lymphatique et permet une élimination rapide des toxines. L’acupuncture par les ventouses est actuellement indiquée pour le traitement des troubles et maladies comme l’insomnie, le stress, la lombalgie, les douleurs articulaires, les troubles cardio-vasculaires mais aussi les problèmes bronchiques.

Des techniques ancestrales ont permis de démontrer les valeurs de l’acupuncture. L’acupuncture est une technique qui est apparue en Chine en fait il ya plus de 4000 ans avant J . C . Elle s’est fortement répandue dans le monde occidental.

la magie des aimants en acupuncture et en réflexologie

Un point sur l’acupuncture

En fait l’acupuncture considère le corps dans son ensemble à la différence de la médecine traditionnelle qui traite un seul problème. On effectue la palpation d’endroits stratégiques importants. En palpant tel ou tel point on a en fait accès à tout l’ensemble du corps ! Donc c’est d’une très grande efficacité. Prenons l’exemple d’une personne qui vient consulter pour un souci de ballonnements intestinaux. Le fait de stimuler la rate suffira à enlever ces maux chez la personne en question. Etonnant non ? De plus en stimulant cet endroit, d’autres petits soucis vont se résorber à leur tour comme des maux de tête, des nausées, de la fatigue. Il est donc vraiment important de savoir traiter le souci à sa source et de savoir le déterminer efficacement.
Pour stimuler la circulation du flux énergétique, l’acupuncture se pratique en implantant de petites aiguilles fines aux endroits cernés. Certaines personnes ne veulent même pas entendre parler d’aiguilles, en ont certainement très peur, alors dans ce cas de figure rassurez vous, vous pourrez tout de même vous faire traiter efficacement avec une autre technique « la magnétothérapie ».
L’avantage de cette dernière, c’est que vous trouverez la même efficacité sauf que vous n’aurez pas l’implantation d’aiguilles, ce qui peut s’avérer franchement désagréable pour les personnes qui en ont peur. Alors comment procède-t-on ? C’est simple en fait on utilisera de petits aimants-pastilles de 5 mm environ de diamètres qui seront appliqués sur la peau et tenus avec des bandes adhésives la plupart du temps. On dit même que l’efficacité de la magnétothérapie est parfois supérieure à celle des aiguilles ! On vous laissera parfois les aimants pendant plusieurs jours pour augmenter encore l’ efficacité de l’action elle-même.
Vous pourrez pratiquer tranquillement chez vous des pressions sur les points stratégiques de votre corps en sachant ou chacun se trouve. De nombreux ouvrages ont été créés et sont commercialisés un peu partout dans les magasins spécialisés. Vous pourrez alors profiter des bienfaits de l’acupuncture sans avoir à consulter un médecin spécialisé.

Un autre point sur la réflexologie

Outre l’acupuncture, vous pourrez aussi vous tourner vers la réflexologie qui est, elle aussi, très efficace. Il s’agit en fait de massages stratégiques. Les bienfaits sont décuplés en touchant le point stratégique qu’il faut. Cela peut être pratiqué avec du sable, des cailloux, des galets . . . étonnant aussi non ! En fait c’est uniquement la plante des pieds que l’on traite (en cas de réflexologie plantaire bien sur).
On dit souvent que l’image du corps dans son intégralité est projetée directement dans nos pieds mais aussi dans les mains. Chaque endroit du pied en fait correspondrait à un de nos organes. En fait, en stimulant efficacement les zones réflexes de nos mains (réflexologie palmaire) et de nos pieds on pourrait intervenir sur certaines zones de notre corps.
De même que pour l’acupuncture par exemple, on pourra en accentuer les bienfaits en appliquant des aimants sur les zones à traiter. La réflexologie n’est pourtant pas facile à pratiquer donc on accentue le traitement en apposant souvent des aimants, c’est alors d’une efficacité irrationnelle. En quelques jours, la réflexologie par aimants offre une solution ultra efficace sur divers maux.


On conseillera même de faire une séance de réflexologie à chaque changement de saison pour rétablir votre potentiel énergétique. Cela peut s’avérer très bénéfique pour votre santé.

umain afin d’établir un équilibre entre le corps et l’esprit.
Manque de sommeil, fatigue, malaise,… La prise de médicaments devient une habitude chez certaines personnes qui gèrent mal leur rythme de vie quotidien. Des méthodes naturelles comme le Shiatsu peuvent les aider à prendre en main leur santé sans recourir aux produits chimiques facteurs de dépendance.

Qu’est-ce que le Shiatsu ?

Le shiatsu est une pratique médicale japonaise consistant à harmoniser les flux d’énergie du corps humain afin d’établir un équilibre entre le corps et l’esprit. Littéralement, Shiatsu signifie « pression des doigts ». Le Shiatsu est en fait une variante de l’acupuncture et est communément appelé « acupuncture sans aiguille », elle se pratique avec les doigts et éventuellement avec la paume de la main.
Les japonais ont reconnu le Shiatsu comme une pratique thérapeutique efficace depuis 1955. En occident, le Shiatsu reste une thérapie complémentaire à la médecine évolutive héritée d’Hippocrate. N’empêche que des cabinets, instituts ou associations agréés de Shiatsu existe en France et un peu partout en Europe pour le plus grand bien des patients ( Institut Van Nooij Armand de Saint-Quentin, Association BREIZH-SHIATSU de Ploeuc sur Lié, …).

Le Shiatsu : une pratique plutôt préventive que curative

La théorie de base du Shiatsu puise ses fondements dans la philosophie Taoïste de la Chine. La théorie repose sur l’idée que la maladie provient d’un déséquilibre entre l’énergie négative « Yin » et l’énergie positive « Yang ». Autrement dit, l’excès de l’un ou de l’autre provoque un effet néfaste sur la santé du corps et de l’esprit. Pour y remédier, les thérapeutes s’activent à mieux faire circuler l’énergie en agissant sur les méridiens (les points d’acupuncture).


Il faut savoir qu’une personne en bonne santé ne peut être plus saine qu’elle ne l’est déjà. L’essentiel, c’est de faire en sorte que cet état de santé soit permanent malgré les agressions extérieures liées à la vie quotidienne. Des séances régulières et de courte durée de Shiatsu peuvent aider les gens à comprendre et mieux agir sur leur état de santé. Notons que le Shiatsu peut aider à soigner des maladies comme l’hypertension artérielle ou la palpitation mais cette méthode est avant tout préventive.

Quels problèmes le shiatsu peut-il aider ?

by admin - août 18th, 2010
Le shiatsu peut être utilisé pour traiter plusieurs problèmes mineurs comme l’insomnie, les maux de tête, l’anxiété, les maux de dos, la constipation, les irritations de la peau, etc. Le shiatsu améliore la santé en général en soulageant le stress, en calmant le système nerveux et en stimulant les systèmes circulatoires et immunitaires. Le shiatsu est particulièrement efficace pour la tension et les maladies reliées au stress, comme l’insomnie, les maux de dos, les maux de tête et les problèmes digestifs. Cependant, avec la stimulation du système hormonal le shiatsu peut aussi affecter le système digestif et reproductif. En plus de soulager les symptômes, le shiatsu corrige petit à petit les déséquilibres posturaux et comportementaux à long terme, et apporte une amélioration de la conscience du corps et de l’esprit, et un sentiment général de bien-être et de tranquillité d’esprit.
Il est possible qu’une seule séance de shiatsu soit suffisante pour remédier aux problèmes en stimulant la circulation d’énergie le long des canaux. Elle peut être suivie par des recommandations pour des exercices réguliers et des changements possibles de régime et de style de vie.
Le shiatsu invoque un sentiment général de bonne santé chez la personne dans son ensemble, pas seulement d’un point de vue physique. Il y a de nombreux bienfaits à la fois pour celui qui donne et celui qui reçoit le shiatsu, à des niveaux physiques et spirituels.
Sujets reliés : gérer le stress
Le shiatsu est-il sans dangers ?
Pratiqué par un thérapeute qualifié, le shiatsu est sans danger pour tout le monde et particulièrement bénéfique chez les femmes enceintes. Certains thérapeutes s’occupent aussi des jeunes enfants et des personnes âgées.
Les conseils de base sur quand et comment ne pas faire ou recevoir de shiatsu sont similaires à ceux de tout traitement qui affecte la circulation d’énergie, de sang, et de fluides corporels à travers le système. Il faut éviter le shiatsu pendant les périodes de fièvre, surtout lorsqu’elles sont accompagnées par des infections et des inflammations locales ou par des problèmes infectieux de toutes sortes, sur des personnes atteintes de cancer, de maladies cardiaques, et ayant des coupures, des bleus, des cicatrices, des blessures ou des gonflements.
Cependant, comme les techniques de shiatsu peuvent être très dynamiques ou douces, il pourrait toujours être possible d’utiliser les qualités de soutien de certaines des techniques de maintien dans la plupart de ces situations. En fait, le shiatsu a été utilisé efficacement en complément d’autres approches pour le traitement de formes diverses de cancers, de maladies cardiaques, de VIH et de SIDA.
Usez de prudence et de bon sens pour déterminer si un traitement shiatsu particulier est approprié. Par exemple, n’essayez pas les mouvements les plus dynamiques sur des personnes âgées, frêles ou aux os fragiles.
Efficacité du shiatsu
L’utilisation du shiatsu et de l’acupression a été prouvée, dans de diverses études médicales, comme étant efficace pour soulager les douleurs et les maladies.
En 1986, des travailleurs d’une usine de voitures ont été examinés dans une étude pour exclure ceux souffrant de problèmes ou d’infections organiques, et 142 travailleurs avec des douleurs lombaires chroniques ont été traités quotidiennement pendant 21 jours par acupression, sur des points le long de la colonne vertébrale, du dos et de l’avant des jambes. Une amélioration majeure a été ressentie sur 29 % des patients, 68 % ont été soignés et 3,5 % n’ont pas ressenti de changement. Les travailleurs traités ont également ressenti une amélioration de leur sommeil.
L’acupression a été utilisée pour soigner les nausées matinales sur 350 femmes du Royal Maternity Hospital à Belfast en 1988. Elles ont été réparties au hasard en trois groupes, et la sévérité des nausées matinales a été enregistrée quotidiennement pendant 4 jours. On a pressé un point d’acupression du poignet sur le premier groupe, on a pressé un prétendu point d’acupression sur le second groupe, et le troisième groupe n’a pas été traité. Les groupes traités et placebo ont ressenti beaucoup moins de nausées comparés au groupe sans traitement. Il n’y a pas eu d’effets secondaires rapportés sur les grossesses des patientes.
Une étude de 24 mois rapportée dans le Current Psychiatric Therapy en 1977 parle du traitement réussi du mal de tête par « l’auto-acuponcture ». Les techniques d’acupression ou de shiatsu ont été évaluées en tant que traitements symptomatiques des migraines, des allergies et des maux de tête. L’étude a été menée sur plus de 500 patients neuropsychiatriques externes. Ces patients ont été vus lors de plus de 5000 visites. Plus de 200 avaient des maux de tête importants, plus d’une fois par semaine. « L’autoacupression » a remplacé les prescriptions d’analgésiques et de médicaments plus forts des patients, et les médecins impliqués ont senti que la valeur des méthodes de santé alternatives était très améliorée par sa disponibilité facile et son faible taux d’effets toxiques.
En 1982, le Journal Américain de Médecine Chinoise écrivait que plusieurs méthodes, y compris l’acupression, étaient efficaces pour l’amélioration de la santé générale des personnes âgées et pour favoriser la longévité. En 1980, le Journal Américain de l’Acupuncture écrivait que le shiatsu et l’acupression avaient été utilisés efficacement dans un centre d’éducation à la santé pendant 6 ans, et que les résultats avaient été étonnants. Les participants ont grandement profité de la gestion personnelle de la douleur et des raideurs dues à des problèmes physiques et physiologiques et à des problèmes liés au stress.
Le shiatsu est une thérapie approuvée au japon et gagne en popularité en tant que thérapie parallèle dans le monde occidental.

Maigrir avec l’acupuncture

mardi 2 mars 2010, par Articles santé beauté
Un des grands points de cette thérapie est sa propriété de toucher chaque points essentiels du corps. C’est une technique qui peut atteindre tous les endroits à tensions en même temps. Ce jeu d’aiguilles constitue également une bonne méthode pour maigrir.

Maigrir avec l’acupuncture : comment ça marche ?

De nombreuses vertus sont reconnues à cette technique telles les séances pour arrêter de fumer, les traitements de certains malaises. Aujourd’hui vous pouvez aussi l’utiliser pour votre cure d’amaigrissement. Elle s ’associe bien avec un régime alimentaire. Mais comme toute méthode, il faut de la patience car une seule séance ne suffit pas pour vous faire perdre des kilos. Avant tout vous devez savoir que maigrir avec l’acupuncture est conseillé pour ceux qui mangent beaucoup. Le procédé n’élimine pas la graisse dans l’organisme mais baisse le niveau d’appétit.
Plusieurs séances sont nécessaires pour aboutir à un résultat satisfaisant. Seuls les professionnels doivent la pratiquer et les fines aiguilles ne s’utilisent qu’une seule fois. Durant 30 à 45 minutes, l’acupuncteur place sur vous des aiguilles à chaque point essentiel. Vous les gardez pendant quelques minutes puis il les retire délicatement pour éviter toutes blessures. Les effets peuvent être différents selon les personnes. Il arrive de ressentir le résultat au bout de deux séances mais aussi ne rien sentir à la 5ème. Si c’est le cas, cette technique ne marche donc pas sur vous, vous devez chercher autre chose. La technique des aiguilles ne suffit pas pour maigrir, vous devez la compléter avec un régime amaigrissant.

Maigrir avec l’acupuncture : contre la cellulite

Selon les recherches du Dr Christian Rempp, médecin et vice-président de l’Association Française d’acupuncture, elle est une excellente technique pour traiter la cellulite. Grâce aux fonctions de stimulation qu’elle provoque avec les aiguilles, elle permet de rééquilibrer les points qui ont subit des modifications négatives. En ce qui concerne la cellulite, elle est due aux cellules graisseuses trop gonflées et qui bouchent les vaisseaux sanguins. Cela entraîne un dysfonctionnement dans le mécanisme de rejet des toxines. Tout ceci va alors se traduire par la peau d’orange sur certaines parties du corps. L’acupuncture assurera alors une meilleure circulation sanguine dans les endroits spécifiques comme les cuisses et les fesses.
Le traitement contre la cellulite se complète avec celui pour la perte de poids. Avant de commencer cette méthode, il est nécessaire que le thérapeute fasse un bilan. Cela concerne le poids, les facteurs de prise de poids, psychologique et biologique, la recherche de cellulite. C’est un traitement spécialisé, les points à voir seront choisis par rapport aux résultats. Il est important que le traitement contre la cellulite soit aussi associé à d’autres sciences comme l’homéopathie ou la phytothérapie. Vous avez le choix pour la fréquence de vos séances soit une fois par semaine, soit une par mois. Leur nombre varie aussi selon le poids du patient. Et vous devez consacrer entre 50 et 60 € par séance en Europe et 1500 dinars en Algérie

 

Accueil     |     Présentation     |     Dossier     |      Forum     |     Contact
Copyright © Guerirautrement.info - 2012